L'or noir attise les convoitises !

Publié le par MAVERICK

Grivèleries aux stations, réservoirs siphonnés, cuves pillées...
Le carburant atteint des records, les vols se multiplient et les entreprises en sont les premières victimes.
 Enquête.

Cela a commencé en décembre. Certaines nuits, à intervalles réguliers, du gazole disparaissait des cuves d'une entreprise de travaux publics, à Mésanger. À quelques kilomètres de là, à Ancenis, une autre société affrontait le même préjudice. En quatre à cinq mois, 2 200 litres du précieux et coûteux carburant se sont ainsi évaporés dans la nature.

Le mystère a été élucidé fin avril : les gendarmes ont pratiquement surpris en flagrant délit un couple de Candé (Maine-et-Loire).

L'homme et sa compagne, âgés d'une vingtaine d'années, s'introduisaient dans les entreprises, entre minuit et 4 h du matin.

À l'aide de tuyaux d'arrosage, ils siphonnaient le gazole dans les cuves et le transféraient dans des jerricans. Ils ont ainsi mené une douzaine de « razzias » sur l'or noir, utilisé pour alimenter la chaudière du domicile familial ou revendu sous le manteau à quelques « clients » peu regardants.

Les vols de carburant ont augmenté de 25,9 %
sur les quatre premiers mois de l'année en zone gendarmerie.


Des vols en augmentation de 25,9 %

Les voleurs s'en expliqueront le 26 juin prochain devant le tribunal correctionnel de Nantes. Ce ne seront pas les premiers à comparaître pour des faits de ce genre devant les magistrats nantais ou nazairiens. Depuis quelques mois en effet, la courbe des grivèleries d'essence et vols de carburant semble suivre celle de l'augmentation du baril !

La police ne peut fournir de données précises, les vols de carburant étant recensés parmi tous les vols d'accessoires automobiles.

Mais à la gendarmerie, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Entre les quatre premiers mois de 2007 et la même période en 2008, les déclarations de vol de carburant sont passées de 81 à 102, soit une augmentation de 25,9 % !

Des portails défoncés

À tel point que le phénomène est devenu un véritable « fléau » pour certaines entreprises, qui ne savent plus comment s'en défaire (lire ci-dessous). « Les vols de carburant, cela a toujours existé » remarque Pierre Beaudouin, de la Fédération régionale du transport routier, « mais depuis quelque temps, ils se multiplient ».

Surtout, les voleurs ne se contentent plus de piller discrètement quelques litres dans un réservoir de camion. Cagoulés pour échapper aux éventuelles caméras, « ils n'hésitent pas à briser les clôtures ou même défoncer les portails pour pénétrer dans les entreprises ».

Des chauffeurs agressés

Les cuves ne sont pas les seules cibles. « Il y a déjà eu des chauffeurs agressés » confirme Pierre Beaudouin. « Plus d'un s'est retrouvé à la pompe, la nuit, contraint de remplir des jerricans sous la menace... ». Et la consigne circule dans les entreprises : « Mieux vaut éviter les stations fonctionnant avec des paiements automatiques, désertes la nuit, situées à l'écart des grands axes ».

 

Pierre-Marie Hériaud.Presse-Océan



Top classements des meilleurs blogs weblogs

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

**MAVERICK**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
A 130 $ le barril de pétrole ... l'augmentation en France va encore se repercuter ...L'essence comme les cigarettes vont devenir des produits de luxe !Les tentatives de vols seront donc de plus en plus nombreuses !
Tchuss & Gazz !!!
Répondre