Actu Nantaise * Le Département donne du souffle à l'éolien

Publié le par Maverick-Olivier

Le Département donne du souffle à l'éolien

Le conseil général soutient des projets éoliens en Loire-Atlantique. En créant une société d'économie mixte dotée de 5 millions d'euros.
« Il y a aujourd'hui à peu près quatre projets raisonnablement avancés qui pourront bénéficier de ce coup de pouce. » Patrick Mareschal, président du conseil général, a annoncé hier que la prochaine session de l'institution départementale, en juin, verrait la création d'une Société d'économie mixte (Sem) afin d'aider les projets de parc éolien. Le conseil général, associé à quelques opérateurs comme la caisse des dépôts et des banques, va ainsi faciliter le tour de table financier. « Notre département est en retard dans le secteur de l'éolien, alors que nous sommes bien placés au niveau des ressources. »

La carte des vents, en effet, est favorable à l'implantation d'éoliennes dans le paysage. Une soixantaine de projets sont actuellement dans les cartons. « Ces projets sont très longs et complexes, indique Patrick Mareschal. La Sem déléguera à la Séla, Société d'équipement de Loire-Atlantique, qui apportera son expertise administrative et technique. »

Le Département veut donner un coup de pouce au parc éolien : administratif, technique, mais aussi financier.

Le soutien sera également financier avec une participation à hauteur d'un à deux millions d'euros suivant la taille du parc éolien. Dans un premier temps, 5 millions d'euros vont être mis sur la table pour aider les quatre projets les plus avancés. « Mais la Sem n'a pas vocation à garder ses parts. C'est davantage pour amorcer les choses. » Ensuite, selon le président du conseil général, il y aura rétrocession. « Pourquoi pas à des coopératives de citoyens désireux de s'investir dans des projets locaux · Il serait bon qu'il y ait une appropriation localement, par des citoyens soucieux de la maîtrise de l'énergie. »

Cette société d'économie mixte pourra également s'intéresser aux autres énergies renouvelables. Même si clairement, à l'heure actuelle, priorité est donnée à l'éolien.

Bilan énergétique du Département

Lors du conseil de développement, la partie prospective du comité d'expansion de Loire-Atlantique, un premier bilan de l'approvisionnement énergétique a été dressé. Les énergies dites de masse, comme le pétrole avec la raffinerie de Donges, l'électricité avec la centrale de Cordemais ou encore le gaz avec le terminal méthanier de Montoir, ont été évoquées. Un secteur lourd qui représente plus de 5 200 emplois dans le département.

En consommation, la Loire-Atlantique pèse 42 % de la consommation des Pays de la Loire, et 2 % de la consommation nationale.

Le bilan sur les énergies renouvelables laisse, pour l'heure, surtout apparaître des potentialités et des projets.

En bref, tous les espoirs sont permis puisque, d'après cette étude du comité d'expansion, les énergies renouvelables, aujourd'hui marginales, ne peuvent que se développer, entraînant également des créations d'emplois.

** maverick **

Publié dans ** NANTES - 44 **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article