NANTES: Saint-Nicolas a eu très chaud

Publié le par MAVERICK

Mercredi soir, vers 18 h 30,
les flammes dans l'église Saint-Nicolas ont réveillé le spectre de l'incendie de 1972 qui détruisit toute la charpente de la cathédrale de Nantes.
Le pire a pu être évité grâce à deux ouvriers grecs travaillant sur le chantier comme restaurateurs d'oeuvre d'art.

 

Retournés chercher des outils en haut de l'église après leur journée de travail, ils ont senti l'odeur de brûlé, aperçu le départ du feu à une trentaine de mètres de hauteur et fait prévenir les secours. Deux grandes bâches entreposées pour le chantier ont entièrement brûlé, dégradant les pierres voisines. Un expert est passé hier matin constater les dégâts causés par cet accident d'origine accidentelle.

Préserver le patrimoine

« Les interventions sur le patrimoine religieux sont très rares, confient les pompiers. La nature de l'établissement, et notamment sa hauteur, est prise en compte dès le départ. Dans ce cas, une échelle est systématiquement associée aux engins de lutte contre l'incendie ».

Une fois sur place, c'est le commandant des opérations de secours qui gère la situation. Il sollicite le cas échéant l'équipe de pompiers spécialisés dans les interventions en hauteur.

Le commandant essaie également de prendre contact avec un responsable de l'établissement pour évaluer les actions prioritaires à effectuer.
« Si nous sommes en présence de patrimoine mobilier de valeur comme un tableau, nous pouvons être amenés à déplacer l'objet afin d'éviter des dégradations supplémentaires »,
précise un pompier. Heureusement, concernant l'incendie à Saint-Nicolas, aucune de ces interventions n'a été nécessaire.

N'hésite pas à visiter et à t'inscrire
à ma nouvelle communnauté


SEXY
pour FILLES et GARCONS...

ainsi qu'à ma communautés
sur NANTES et le 44

Un p'tit vôte pour mon site...???
Merci.
Top classements des meilleurs blogs weblogs

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 **MAVERICK**

Publié dans ** NANTES - 44 **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article