régulateur programmé à 200 km/h.....

Publié le par MAVERICK



Il roulait samedi à bord de sa Laguna.
Le régulateur aurait alors programmé sans raison
une vitesse de 200 km/h!

 

Un de plus.
Le témoignage de Michel Dallérac, Herblinois de 68 ans, vient allonger la liste des conducteurs assurant avoir été victimes un jour d'un dysfonctionnement de leur régulateur de vitesse. L'incident se serait produit samedi dernier, vers 8 h 45, sur une route départementale de Loire-Atlantique.

Ce jeune retraité, ancien directeur régional d'une société américaine, était au volant de sa Renault Laguna Dci modèle 2004 entre Vigneux-de-Bretagne et Blain. Ses deux fils l'accompagnaient. Le régulateur de vitesse était programmé sur 90 km/h.
« Jusque-là, tout allait bien ».
Michel Dallérac raconte la suite.
« À l'approche d'un virage, j'ai ralenti en désactivant le régulateur. À la sortie du virage, je l'ai réenclenché. Et là, j'ai été scotché au fauteuil ».

Le conducteur décrit
« une accélération très puissante ».
Il dit avoir
 « maîtrisé la trajectoire de la voiture et regardé son tableau de bord ».
 Surprise !
 Le régulateur de vitesse affiche une vitesse à atteindre de 200 km/h. Immédiatement, et bien avant que son véhicule n'y parvienne, Michel Dallérac stoppe le système d'une pression sur le bouton situé à droite du volant. La commande répond sans souci. Le véhicule reprend un comportement normal.
« Mais j'ai eu très peur », confie-t-il, précisant qu'il avait « passé l'âge de faire vroum-vroum ».

Ses deux fils, l'un chef de projet informatique de 35 ans, l'autre sous-officier chez les sapeurs pompiers de 40 ans, confirment cette version. L'un d'eux a même pris avec son téléphone portable une photo de l'écran bloqué sur
« Régulateur de vitesse 200 km/h ».

« Je veux savoir ce qui s'est passé »

« Je ne veux pas faire l'apologie du pire, mais ça aurait pu avoir des conséquences dramatiques si ça s'était produit sur une chaussée mouillée ou avant une barrière de péage »,
insiste le conducteur.
Il a adressé dès hier un courrier au directeur commercial de Renault France et n'utilise plus son régulateur depuis sa mésaventure.
« Je veux savoir ce qui s'est passé et si ça peut se renouveler ».

Chez Renault, l'incident était qualifié hier de
« surprenant ». « La phase de compréhension passera par un dialogue avec le client puis par un dialogue technique avec un expert, affirme le constructeur. Si, par exemple, l'origine est mécanique et qu'un bouton est resté enfoncé, il faut qu'on comprenne pourquoi afin que ça ne se reproduise plus ».

Michel Dalllérac attend désormais une réponse de Renault.
Et si celle-ci ne devait pas le satisfaire,
il n'exclut pas d'avoir recours à la voie judiciaire.

N'hésite pas à visiter et à t'inscrire
à ma nouvelle communnauté
SEXY
pour FILLES et GARCONS...


ainsi qu'à ma communauté
sur
NANTES et le 44

Un p'tit vôte pour mon site...???
Merci.
Top classements des meilleurs blogs weblogs

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 **MAVERICK**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article