Actu Nantaise * 2 ans ferme pour ...

Publié le par Maverick-Olivier

Nantes
jeudi 19 octobre 2006
 
Deux ans ferme pour vols avec violence 
Dans le box, deux prévenus, âgés de 21 et 22 ans. Ils comparaissent devant le tribunal correctionnel de Nantes pour deux vols en réunion, avec violence, commis dans la nuit de vendredi à samedi derniers. D'un côté, Steve, agent d'entretien, condamné à sept reprises, donne l'impression d'être résigné. De l'autre, Jonathan, employé au Trésor Public, père d'une petite fille de 10 mois, condamné à trois reprises pour des vols aggravés, écoute le tribunal en se mordant les lèvres. Un troisième acolyte sera jugé par le tribunal des enfants.

 

Les faits s'organisent en deux temps. Vers 4 h 30, samedi, rue d'Allonville, à Nantes, deux promeneurs sont alpagués verbalement, pour une cigarette, par les prévenus. Des insultes fusent. Une arme de poing aurait ensuite été sortie. Les deux promeneurs prennent la fuite avant de contacter la police qui ne tarde pas à retrouver les trois suspects. Jonathan est interpellé en possession d'un téléphone portable volé, plus tôt dans la nuit, rue de la Fosse. La victime explique à la barre avoir reçu de multiples coups ponctués d'insultes homophobes. Ses agresseurs nient ce point, mais reconnaissent le déroulement de l'agression ainsi que le vol d'un sac. Leurs explications : « J'avais bu un peu de whisky, j'étais fatigué, la veille, j'avais eu une querelle avec mon amie », précise Jonathan. « C'est clair c'est un acte gratuit, j'ai regretté aussitôt. » Même justification de Steve mais pour des soucis relatifs au travail.

« Il s'agit ni plus ni moins d'un passage à tabac d'une rare violence », estime le ministère public qui requiert trois ans d'emprisonnement pour les deux prévenus, dont 12 mois avec sursis. Jonathan cherche des yeux son amie, visiblement ébranlée. Le jugement claque : Steve est condamné à deux ans d'emprisonnement ferme, tout comme Jonathan, qui bénéficie de six mois avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve. Son amie éclate en sanglots et se précipite vers lui.

Charles CENTOFANTI.

** maverick **

Publié dans ** NANTES - 44 **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article