Actu Loire Atlantique 44 * Disparu à Redon, le bébé reste introuvable

Publié le par Maverick-Olivier

 

 

Disparu à Redon, le bébé reste introuvable

Aucune trace de David, âgé de 14 mois, qui a disparu du domicile de sa maman, lundi soir. Les gendarmes étudient plusieurs hypothèses.

Depuis l'alerte donnée par sa maman, mardi matin, les gendarmes interrogent le voisinage et l'entourage de la mère pour tenter de faire la lumière sur la disparition subite du bébé.

 

REDON. - Où est David ? À Redon (Ille-et-Vilaine), la question est sur toutes les lèvres. Mardi matin, une maman de 19 ans alertait les gendarmes de la disparition de son enfant : elle avait retrouvé son lit vide.

Depuis, la jeune femme a quitté son appartement, au cinquième étage d'un immeuble HLM du quartier Bellevue. Elle y réside depuis un mois. Hier midi, elle était chez ses parents, à dix kilomètres de là, dans leur maison de Fégréac (Loire- Atlantique).

Aline est une jeune femme brune au teint pâle, les cheveux lissés en arrière. « Lundi, à 18 h 30, je l'ai couché tout habillé, car il était très fatigué. Une heure plus tard, je suis descendue de l'immeuble. » Elle dépose les poubelles, fume une cigarette. « En remontant par l'escalier, je me suis aperçue que je n'avais pas fermé la porte à clé. Alors, j'ai balayé l'appartement du regard, hormis ma chambre et celle de David, pour m'assurer que rien n'avait été volé. Et je suis allée me coucher vers 20 h 30, le talkie-walkie entre la chambre de David et la mienne toujours relié. Je n'ai rien entendu.» Ce n'est qu'au matin qu'elle s'aperçoit de sa disparition.

Une enquête pour « disparition inquiétante »

Aline sélectionne une photo sur l'ordinateur de ses parents, l'imprime, tend le papier qui montre un petit rieur aux yeux bleus, coiffé d'une casquette couleur lavande.

Dans la région, « pour retrouver le bébé, une vingtaine de gendarmes travaillent d'arrache-pied », affirme le directeur opérationnel de l'affaire, le commandant Jolivet, de Redon. Tous les logements de l'immeuble et les alentours sont passés au peigne fin, les poubelles vidées, le voisinage interrogé. Un hélicoptère a survolé le secteur hier après-midi. On a inspecté la Vilaine et les zones boisées. Le parquet a ouvert une enquête pour « disparition inquiétante ».

Pour Aline, la thèse de l'enlèvement s'impose comme une évidence : « Mon enfant ne marche pas encore et rien n'a été dérobé dans notre appartement », indique-t-elle d'une voix calme. Le commandant Jolivet affirme, lui, que « toutes les hypothèses doivent être envisagées ».

 

Pour le moment, nulle trace du bébé : les recherches avec des chiens, aux abords de l'immeuble, n'ont rien donné. Les proches de la maman sont interrogés, « y compris les nounous du bébé et l'employeur de la jeune femme ». Elle travaille comme serveuse à la cafétéria « Restomarché » de Redon. Aline élève seul son fils. Le père résiderait à l'étranger.

« Comment un enfant a-t-il pu disparaître en l'espace de si peu de temps ?, s'interrogent des voisins. Il y a pourtant du passage dans le quartier et personne n'a rien vu. » Aline, en larmes : « Je ne vois pas qui aurait voulu s'en prendre à mon bébé. »

 

Céline MARTIN.

Ouest-France du jeudi 2 novembre 2006
 
** maverick **
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article