Crachez le pognon

Publié le par Maverick-Olivier

Notre Hulot national a secoué le cocotier et l’écologie fait une entrée tonitruante dans le débat électoral. Chaque candidat y va de son couplé. Plus vert que moi tu meurs.
De l’écologie bleu-blanc-rouge de Le Pen à la mobilisation citoyenne de Ségolène, en passant par le super-ministère écolo de Sarko, chacun pousse la surenchère. C’est peut-être une chance pour notre planète.
C’est en tout cas un mauvais tour de plus que l’on joue aux Français. Pour ne pas être en reste et puisqu’il y a urgence, Villepin multiplie les initiatives, c'est-à-dire les nouvelles taxes. Tout est bon, y compris l’écologie, pour faire rentre du fric.
Donc, une taxe écolo va financer le recyclage des vieux produits électriques et électroniques (portables, PC, téléviseurs, frigos…). Le recyclage des textiles usagers sera assuré par une ‘‘taxe Emmaüs’’. La consommation de charbon va également être taxée à raison de 1,19 € le MWH. Enfin un nouveau projet de loi sur l’eau prévoit toute une batterie de redevances (même les eaux pluviales seront taxées). Villepin pense aussi très sérieusement à instaurer le péage urbain dans les villes.
On peut faire contre mauvaise fortune bon cœur en se disant après tout que l’avenir de la planète vaut bien un petit sacrifice.
Mais les encaisseurs ne sont pas forcément les payeurs. Dans son projet de loi de finances pour 2007, le gouvernement ne consacre que 0,4 % du budget national à la protection de l’environnement.
Ça fait un peu court pour un enjeu aussi capital.

** maverick **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article