L'éclat retrouvé du château des Ducs

Publié le par Maverick-Olivier

Actualité Nantes

Le château rouvre le 9 février

Le Grand logis, la Tour de la Couronne d'or du XVe et le Grand gouvernement ont fait l'objet de soins intensifs.  

Le Grand logis, la Tour de la Couronne d'or du XVe et le Grand gouvernement ont fait l'objet de soins intensifs.

**********************************************************

 

. Pascal Prunet, architecte en chef des Monuments historiques, en a suivi la restauration.

Vous avez animé un chantier de près de dix ans, qui s'est accéléré ces cinq dernières années. Rappelez-nous : ce château construit par François II, père d'Anne de Bretagne, avait quelle vocation ?
Il avait fonction de forteresse militaire. Il était en même temps une résidence magnifique, princière, avant les grands châteaux de la Renaissance.

 

De quel moment date la dégradation de l'édifice ?

 

Toute l'architecture gothique du château a été abâtardie, détruite, par les militaires. Ça commence avec le duc de Mercoeur (à la fin du XVIe siècle, NDLR). Ça continue après l'incendie de 1670 de la partie centrale du Grand Gouvernement et l'explosion de la Tour des Espagnols, en 1800. Dès 1680, on démolit les cheminées gothiques. Le château devient un casernement jusqu'en 1920.

 

Le château est classé aux Monuments historiques en 1862. Mais il ne subira de vraie restauration que beaucoup plus tard ?

 

Avant, nous avions eu, en 1892 ou 1907, des restaurations fragmentaires. En 1970, mon père, Pierre Prunet, restaure la façade sur ville de François II, découvre le chemin de ronde et restitue les lucarnes et crénelages du Grand logis.

 

Le château, avant la récente intervention, était-il une ruine, comme on le prétend ici ou là ?

 

On ne peut pas dire ça. Mais les bâtiments étaient très dégradés. L'objectif du chantier a consisté à restaurer l'ensemble ouest (du Vieux donjon à la Tour du port), qui va recevoir le musée de l'histoire de la ville de Nantes.

 

Sur quoi a porté l'intervention qui a mobilisé des centaines d'artisans et ouvriers : tailleurs de pierre, sculpteurs, charpentiers, peintres, couvreurs, doreurs, maçons ?

 

Nous avons travaillé l'ensemble des façades, consolidé et sauvegardé la structure, les charpentes, les murs, les ferronneries, les décors, les loggias...

 

Qu'avez-vous restauré ?

 

Un maximum de parements anciens, notamment en tuffeau, ont été conservés. Nous avons substitué des matériaux nouveaux à des matériaux nécrosés par le temps. Les tailleurs de pierre ont beaucoup travaillé.

 

Vous avez révélé des éléments masqués ?

 

Nous avons procédé à une remise en valeur générale des éléments existants : les façades telles que léguées par l'Histoire. Nous avons aussi redécouvert des éléments masqués : la texture de la maçonnerie à l'intérieur des bâtiments, les cheminées, plafonds et planchers.

 

Vous avez aussi restitué, à partir d'un état des lieux à la fin du XVIIe siècle, des éléments disparus ?

 

Des flèches n'existaient plus, la zone du campanile était arasée au-dessus de la fenêtre à meneau, des cheminées étaient arasées sous le toit. Nous avons eu le souci de rendre au monument sa verticalité, son éclat, son caractère et sa signification dans la ville.

 

Quel est ce caractère original ?

 

Celui de toitures en ardoises bleues avec des ors dans le ciel, de murs blancs avec découpes noires ciselées. Avec, au pied, une forteresse qui plongeait dans la Loire.
 
******************************************************************************
 
Le château des Ducs de Bretagne est propriété de la Ville de Nantes. Le vaste chantier qui s'achève a mobilisé, sous la responsabilité de Marie-Hélène Jouzeau, conservateur, de nombreuses autorités publiques. Il a coûté 51 millions d'euros, dont 20 millions pour la seule partie « Monuments historiques ». La facture de la partie muséographique s'élève à 26 millions.
 
** maverick **

 

Publié dans ** NANTES - 44 **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
un joli chateau que je ne connais pas ,allez une excuse pour venir a nantes ....<br /> bonne journée maverick
Répondre