AUTO-SABOTAGE chez FERRARI !!!

Publié le par Maverick-Olivier

Ferrari victime d'un auto-sabotage ?

Après avoir en partie dominé les quatre premières courses de la saison, la Scuderia Ferrari a vu McLaren Mercedes prendre le dessus à partir du Grand Prix de Monaco. Cette course aurait justement été le théâtre d'une impensable machination, l'écurie italienne soupçonnant l'un de ses employés d'avoir tenté de saboter les performances des F2007. A six jours de la course, une mystérieuse poudre aurait été retrouvée dans les réservoirs des monoplaces de Felipe Massa et de Kimi Räikkönen. Une plainte a été déposée fin mai auprès du procureur de Modène.

Après s'être penché sur les 24 heures du Mans à travers Michel Vaillant, l'un des mythes de la bande-dessinée, Luc Besson, grand ami de Jean Todt, tient peut-être la source d'un scénario sur les coulisses de la Formule 1. La Scuderia Ferrari, la plus célèbre écurie de la catégorie reine automobile, soupçonne en effet l'un de ses employés de tentative de sabotage. Une affaire, qu'on pourrait prochainement qualifier de Ferraripoli, qui regroupe tous les ingrédients indispensables à l'élaboration d'un film à gros budget dont Hollywood raffole.

Quoi de mieux en effet pour décor que la Principauté de Monaco, ses petites rues coudées, ses hôtels particuliers, ses yachts démesurés, ses millionnaires décomplexés et ses pin-up remodelées ? Un complot commis à l'occasion du plus glamour des Grand Prix de la saison, l'affiche a de la gueule. D'autant que l'objet du délit est tout aussi croustillant: une mystérieuse poudre blanche, tout bon producteur de cinéma nous conseillerait de bien insister sur le côté obscur de la chose, aurait été retrouvée dans les réservoirs des monoplaces de Felipe Massa et de Kimi Räikkönen, les deux victimes de cette affaire, respectivement troisième et huitième sur la ligne d'arrivée, loin, très loin des McLaren Mercedes... Cette poudre est aujourd'hui entre les mains du service d'investigation scientifique des carabiniers italiens pour analyse.


La vengeance pour mobile

Ne restait plus qu'à désigner un coupable idéal. La Scuderia Ferrari croit le tenir en la personne de son ex-responsable technique, Nigel Stepney. Un Britannique, ça va de soi... Ne cherchez pas le mobile, celui-ci est déjà tout trouvé: la vengeance. Selon l'agence de presse italienne Ansa, Stepney était en effet déçu de ne pas avoir été promu directeur technique quand Ross Brawn a quitté la Scuderia la saison dernière. Après avoir critiqué la maison Rouge dans un entretien avec un journal britannique, il aurait été mis sur la touche par son équipe qui avait décidé de ne plus l'envoyer sur les courses.

Effarante, cette affaire n'a rien d'un coup fumant pour journalistes en mal de gros titres, à en croire la détermination de Ferrari de faire la lumière sur cette histoire digne de Harlan Coben, le romancier noir à la mode. "Si nous avons décidé de transmettre un dossier au procureur, c'est parce que nous avons entrevu quelque chose d'illégal (...) Un sabotage? Sur ces choses-là, je ne peux pas m'engager", a d'ailleurs insisté Jean Todt, le patron de la Scuderia, dans La Gazzetta dello Sport de vendredi. L'affaire est désormais entre les mains du procureur de Modène qui a saisi la plainte déposée fin mai par les dirigeants italiens. Avant peut-être de trouver son prolongement au cinéma...

** Maverick **

Publié dans FORMULE1-Saison 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
et ouai, y a des mecs pret a  tout !   MEME PAS PEUR.....  lolps : j'ai repris jackytuning et je pense te mettre en lien comme je te connais déja car c'était moi qui avait créer ultra vw hardstreet dont tu te souviens peut etre?  si çà te dis de me mettre aussi un lien...? j'ai aussi un pr de 4.sur ce, @+
Répondre
M
Merci pour ton commentaire et pour ta visite...
Oui , en effet je me souviens bien......
Dis moi , c'est quoi " un pr de 4 " ???
à bientôt
bye
                                ** Maverick **
T
digne d'un polar effectivement
Répondre