NANTES: L'éléphant est de retour......

Publié le par Maverick-Olivier

Les premiers pas de l'éléphant sur l'Île de Nantes

Attention événement. Une sculpture animée, de 12 mètres de haut, va dérouler sa silhouette pachydermique à partir du samedi 30 juin, à 18 h.

L'éléphant sera fin prêt dans quelques jours. Les essais se poursuivent jusqu'au 30 juin.

L'éléphant sera fin prêt dans quelques jours. Les essais se poursuivent jusqu'au 30 juin.

Plus de deux ans. Voilà le temps qu'il aura fallu pour accoucher de l'éléphant géant, des monstres des mondes marins et de l'une des branches du futur « Arbre aux hérons ». Toutes ces machines monumentales seront exposées et se mettront en mouvement, à partir du samedi 30 juin (pour l'éléphant) et du dimanche 1er juillet (pour le reste des machines), sur le site de la Prairie au Duc, à Nantes.

Ces bêtes extraordinaires, dignes de l'univers de Jules Verne, sont nées dans l'une des halles d'Alstom. Elles continueront à prospérer sous les yeux des visiteurs, dans l'atelier des nefs rénovées des anciens chantiers navals. Tout un symbole. « Nous demandons aux Nantais et au-delà, de venir voir la première sortie de l'éléphant, comme on va à un lancement de navire », expliquent les auteurs, Pierre Orefice et François Delarozière. Ces derniers se veulent les héritiers d'une tradition industrielle nantaise et estuarienne : « Nous sortons des machines vaisseaux, précisent-ils les yeux émerveillés, comme des enfants. Des machines uniques au monde. »

L'éléphant, une architecture en mouvement de 44 tonnes d'acier et de bois, construit par une cinquantaine d'ajusteurs, soudeurs, ébénistes ou informaticiens, est propulsé par un moteur de 450 chevaux. Et animé par une quarantaine de vérins. Il pourra embarquer une trentaine de visiteurs pour une balade de 30 minutes avec vue sur Loire.

Les visiteurs épatés par l'éléphant auraient tort de zapper la visite des nefs. Et, en particulier, la Galerie des machines. Là, le badaud sera comme dans une arène. Circulant dans des coursives, il pourra embarquer dans une trentaine de sculptures des grands fonds marins : calamar géant, luminaire, crabe royal... « Le public sera dans un carrousel de la mer. Il mettra en mouvement ces machines, avec des manettes, des pédaliers... » Et s'inventera un monde merveilleux et mystérieux.

Le visiteur pourra également apercevoir, dans l'atelier des nefs, la construction des prochaines sculptures vivantes. Et s'imaginer, sur le perron, ce que sera le futur « Arbre aux hérons » en découvrant l'une des 22 branches de cette sculpture hors du commun. Un arbre géant, où l'on pourra en 2011 se promener, jouer et se restaurer. Au pied de l'ancien tripode : un site, encore un, qui va renaître.

Le prix des Machines

coût total de l'éléphant, 5,05 millions d'euros ; de l'étude de l' « Arbre aux hérons » et de la branche prototype, 1 million ; de la Galerie des machines, 1,55 million. Financeurs : 45 % à la charge de Nantes-Métropole ; Union européenne, 35 % ; Région, 20 %.

J'ai répondus à ceux qui m'ont laissé(e)s des commentaires sur :

Camion contre un mur.....Oups !!!

MERCI à vous.....

** Maverick **

 

 

 

Publié dans ** NANTES - 44 **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
oui prends des photos, mais tout de même y mettre autant d'argent..................y'a franchement mieux à faire.........m'enfin !!
BISOU !!
Répondre
M
Merci pour ta visite et pour ton commentaire Val...
à bientôt
bye
                                 ** Maverick **
G
Si tu y vas prend des photos et un film pour nous les montrer car cela doit être spectaculaire.
Big kiss.
Répondre
M
Je ne sais pas , car je bosse samedi.....
Mais je vais me débrouiller.......
Bisous