NANTES*AVIS DE RECHERCHE*des affiches pour le jeune disparu.....

Publié le par Maverick-Olivier

 

 

À Nantes, des affiches pour le jeune disparu

Toujours aucune nouvelle,de Pierre-Yves Bouju. Le jeune vendeur avait quitté ses amis, dimanche, en sortant d'une discothèque nantaise.

Pierre-Yves Bouju, 23 ans.

Pierre-Yves Bouju, 23 ans.

À nouveau, les affichettes ont gagné les lieux publics. À nouveau, à Nantes, une famille plonge dans l'épreuve. Après les disparitions de Taoufik El Amri, Sophie Gravaud et Nicolas Babonneau, les proches de Pierre-Yves Bouju, 23 ans, sillonnaient, hier, la ville pour placarder le visage du jeune homme, introuvable depuis dimanche, 6 h 30.

« Il devait aller voir son amie samedi, raconte sa soeur Laurence. Mais, d'après ce que m'ont dit ses copains, il est finalement resté avec l'un d'eux qui n'avait pas le moral. » Pour se changer les idées, ils sortent et atterrissent au LC club, la discothèque du Hangar à bananes, sur les quais de Loire. « Pierre-Yves est très généreux... On s'est posé la question, bien sûr, mais vraiment non, il n'a pas de problème en ce moment. Ça va bien avec son amie, son travail lui plaît beaucoup... »  

En contrat à durée indéterminé pour l'hypermarché Carrefour, Pierre-Yves est vendeur multimédia. Toujours domicilié chez ses parents au Cellier, « c'est un garçon plein de vie, sans histoires », glissait hier son père, dans un lourd soupir. Les enquêteurs suspectent une chute dans la Loire et une hydrocution. Mouvement de révolte d'un père effondré : « Il y a un problème de sécurité dans ce secteur. Pourquoi y attire-t-on les jeunes en les laissant partir comme ça ? »

 

Hier, Philippe Clément, le patron du LC club, a visionné en compagnie des enquêteurs cinq heures de films enregistrées par les quatorze caméras extérieures de surveillance. « On était à un quart d'heure de la fermeture quand ce jeune homme a fait tomber trois verres. Le gars de la sécurité l'a raccompagné à la sortie, lui et deux de ses amis. Il avait bu, mais pas ses copains. » Sur les films, assure-t-il, on le voit s'éloigner alors que ses camarades discutent avec le portier.

« Mon gars a dit : il va où, votre collègue ? Ils ont répondu qu'il était avec d'autres amis. » Jamais, assure l'ancien propriétaire du quai West, « je n'ai laissé partir un client ivre, seul. On a un portier embauché exprès pour ça. Il raccompagne aussi les filles seules à leur voiture. » En plus de dix ans au Quai West, « jamais personne n'est tombé dans la Loire. C'était ma hantise, qu'on m'appelle un matin pour m'annoncer une telle nouvelle ».

Un appel à témoins est lancé.

Pierre-Yves Bouju mesure 1,75 m. Il portait dimanche un pantalon noir et un haut rayé à bandes blanches. Pour tous renseignements, contacter le commissariat central au 02 51 86 03 40.

MERCI à tous....

** MAVERICK **

 

Publié dans ** NANTES - 44 **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article