SPORT: F1*Le choc final est en place

Publié le par Maverick-Olivier

Le choc final est en place
Hamilton est de nouveau en position idéale pour devenir champion du monde mais reste concentré. Fernando Alonso demande un miracle tandis que Räikkönen se focalise sur la course. Verdict en fin d'après midi.
Lewis Hamilton touche au but-Photo : Carlos Barria / Reuters 
Lewis Hamilton touche au but
Fernando et Lewis ont fait du super boulot et ils ont maintenant tous les éléments en main.", a expliqué Ron Dennis à l'issue de la séance de qualification du GP du Brésil dont le départ sera donné à 18 heures, dimanche. Mais Fernando Alonso semble avoir rendu les armes. "Malheureusement, l'une des possibilités pour moi de gagner le championnat était de gagner la course et de mettre une Ferrari entre moi et Hamilton. C'est à présent improbable", a déclaré l'Espagnol, quatrième sur la grille avant d'ajouté qu'on "ne sait jamais", une course "inhabituelle" peut lui permettre de "devenir champion". "Si tout se déroule normalement, c'en est presque fini de mes chances", a conclu le natif des Asturies.

Lewis Hamilton respire, le leader du championnat, deuxième sur la grille, s'est régalé de la bagarre avec Massa. Il a confirmé que c'est bien
McLaren qui a fait une erreur lors de l'épisode du train de pneu supplémentaire pour lequel il a été sanctionné du amende. "L'équipe a commis une légère erreur mais nous sommes très confiants" a dit le leader du classement qui ne vend pas la peau de l'ours. "Je ne suis pas encore champion. Je me sens en effervescence, excité mais très relax", s'est exclamé le jeune anglais de 22 ans.

Côté
Ferrari, Kimi Räikkönen, qui s'élancera en 3e position, pensait à la course, où il se dit sûr de "disposer d'une bonne voiture" mais c'est Fernando Massa qui a fait le show après voir dominé en piste. "C'est fantastique de revenir au Brésil, et d'être en pole position. C'est fantastique, c'était un bon tour, devant mon public ; une grande émotion", a-t-il lancé. "L'ambiance est toujours la même ici, les gens si sympa et tous ces drapeaux brésiliens, c'est formidable. L'an dernier, j'avais eu un week-end fantastique. C'est un bon début. J'espère finir de la même façon et revivre un nouveau rêve", a-t-il conclu, enthousiaste.
**MAVERICK**

Publié dans FORMULE1-Saison 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article