Le sexe au ralenti, c'est mieux

Publié le par MAVERICK

Le sexe au ralenti, c'est mieux

Un livre qui prône la lenteur
dans les ébats amoureux

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point ».
Et si Jean de la Fontaine était sans le savoir le précurseur du slow sex ?Quoiqu'il en soit, la célèbre maxime du lièvre et de la tortue prend tout son sens chez les adeptes de ce mouvement sexuel.
En tête de pont : le canadien Carl Honoré,  lequel  lui a consacré un ouvrage, l'Eloge de la lenteur.

A l'image du slow food qui recommande de prendre le temps de savourer les aliments, le slow sex prône, on s'en doute,  un retour à  la lenteur et aux émotions dans les ébats amoureux. Terminés les speed dating, les câlins expédiés, les parties de jambe en l'air minutées, les charges héroïques mais néanmoins légères de ceux qui les prodiguent, il s'agit désormais de combattre le culte de la vitesse et de la performance, lesquelles sont parvenues  à infester les sphères les plus intimes, jusqu'à notre chambre à coucher.

Résultat :
le sexe, pourtant omniprésent dans la société actuelle, serait de moins en moins pratiqué. Pire, il deviendrait à son tour une course contre la montre. Un phénomène regrettable que Carl Honoré  se propose d'endiguer. La solution a l'air évidente.
Elle est écrite noir sur blanc dans les pages de son ouvrage :
RALENTIR.

Espérons que ce soit aussi simple que ça… 

Eloge de la lenteur aux éditions Marabout, 12 euros

N'hésite pas à visiter et à t'inscrire
à ma nouvelle communauté
SEXY
pour FILLES et GARCONS...



et à ma communauté dédiée
à la beauté féminine
BEAUTES du WEB

ainsi qu'à ma communauté
sur
NANTES et le 44

Un p'tit vôte pour mon site...???
Merci.
Top classements des meilleurs blogs weblogs

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
 **MAVERICK**

Publié dans ** info SEXO **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Q

sait tu qu'elle bruit fait une tortue quand elle baise   1....1...1...1...1...1..


Répondre
M


Pas mal......
Bon Dimanche
Quentin
et merci
pour ta fidèlité et tes
nombreux commentaires