Actu Nantaise * Souvenez vous de ce vigile brulé à St Herblain !!!

Publié le par Maverick-Olivier

 

L'atroce agression du vigile d'Auchan rejugée

Quatre ans après le drame vécu par un agent de sécurité de l'hypermarché Auchan à Saint-Herblain, à côté de Nantes, dix accusés seront rejugés à partir de mardi, à Rennes.
 

Ils ont grandi. Ce ne sont plus des adolescents. Certains sont sortis de prison. Mais, mardi, ils seront attendus dans le box des accusés de la cour d'appel de Rennes. Ces dix hommes, aujourd'hui âgés entre 21 et 29 ans, retrouveront en face d'eux Thierry Thoméré. Eux n'auront pas pu oublier le visage de cette victime. Le visage défiguré du grand brûlé.

Thierry Thoméré et son avocat.

18 mars 2002, une quinzaine de personnes le visage encagoulé, déboulent armées de battes de base-ball et de cocktails Molotov dans le poste de sécurité de l'hypermarché Auchan de Saint-Herblain, au Sillon de Bretagne. Thierry Thoméré, le chef d'équipe des agents de sécurité, se précipite avec un extincteur pour éteindre un début d'incendie. Il glisse. À terre, il reçoit des coups. En partant, l'un des agresseurs jette un dernier cocktail Molotov. La victime s'embrase.

Dès le 22 mars, huit personnes sont mises en examen et placées en détention provisoire. Huit jeunes garçons, tous habitants du quartier du Sillon de Bretagne. Entre les deux, entre le magasin et le quartier, les relations ont toujours été houleuses. Quelques jours avant le drame, des rixes avaient éclaté entre des agents de sécurité et deux hommes du quartier. L'un d'eux avait eu les bras cassés.

Rompre la loi du silence ?

Depuis, la plaie est béante dans ce quartier plombé par le chômage. Des parents ont déménagé, des drames ont frappé certaines familles. Et la victime ? « Moi, j'suis condamné à vie. Eux, leur sanction, ils ne la feront pas jusqu'au bout », a répété Thierry Thoméré, hier, lors d'une conférence de presse. Depuis, il a subi vingt-huit opérations et ce n'est pas fini. Le nez et la bouche vont nécessiter encore beaucoup de soins. « Les limites de la chirurgie réparatrice, c'est sa capacité à encaisser les opérations », précise Maître Raiffaud, son avocat.

Mais sa reconstruction ne s'arrête pas à son corps. Thierry Thoméré, rongé par l'émotion, attend encore beaucoup de ce procès en appel. « J'espère que les accusés vont parler et me prouver qu'ils ont grandi. » Il veut savoir qui a lancé le cocktail Molotov, il veut une rupture de ce qu'il appelle la « loi du silence. » Lors du procès en décembre 2004, trois jeunes ont été acquittés dont un partiellement, huit ont été condamnés à des peines allant de cinq à vingt ans de prison. Parmi eux, plusieurs ont fait appel ainsi que le parquet général, qui s'est finalement désisté pour l'un des trois acquittés. Le procès est prévu pour durer trois semaines. On ignore encore si les débats seront publics : l'un des accusés était mineur au moment des faits

Une réaction ...???

Un commentaire..???

Qu'en pensez - vous ???

** maverick **

Publié dans ** NANTES - 44 **

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
jsui agent au auchan et cest les petits frere ki recommence
Répondre
D
Je suis tout à fait d'accord avec vous.
Il a été fort et il faut malheureusement qu'il refasse sa vie et que sa famille vive avec ce malheur. c'est un homme courageux mais qui voudrait des explications et je le comprends. J'espère que vendredi soir on en saura plus et que les gens qui ont fait ça auront avoué et seront puni. Il ne méritait pas du tout ça.
 
Répondre
M
Merci pour ta visite et ton commentaire....
Surtout pour ton avis,sur un sujet,qui est loin d'être drôle.......
Reviens me voir,et tu verras,qu'il y à des sujets ( heureusement ) + léger et + gaie...!!!
à bientôt
bye
                                ** maverick **
M
tu te rends la vie qui et infligée à ce monsieur, qui n'avait rien demandé et qui  faisait juste son métier ...Il faut penser aux victimes  , à sa douleur , à sa vie future, à sa famille ..alors je lui dis chapeau à ce monsieur   et courage...quant aux agresseurs, il faut faire face comme le fait la victime  et accepter le jugement  d'un acte prémédité .. mais c'est pas ça qui redonnera un visage parfait à la victime car lui est déjà condamné à vie . ..
Répondre
M
Oui,je partage ton avis....
Par contre je suis surpris et déçus,qu'il n'y ai que toi,qui ai réagit à cet article....Car je connais des gens de mon coin auxquels je pensaient pour un avis ou un commentaire.....
Car précision importante,St HEBLAIN,c'est à la porte de NANTES,donc.....
Faut croire que le monde oublis vite !!!!!!
Même un acte d'une aussi grâve barbarie!!!!! Car mettre le feu à un être vivant ( peut importe,animaux ou humains...MAIS A FORCIORI A UN ETRE HUMAIN !!!!!), POUR MOI,ON EST PAS LOIN DES ACTES DUN CERTAIN A_ _ _ F H _ _ _ _ R,et nous étions en GUERRE......
BREF
                                            ** maverick **